mardi 13 juin 2017

Higgins le patron mais pas que...


Vu l'engouement qu'à provoqué ce modèle la semaine passée (il est d'ailleurs maintenant sold out)
je me suis dis que ce serait gentil de ma part de vous faire un petit patron, mais aussi de la proposer dans une nouvelle version.






Voilà donc une version lignée d'Higgins qui c'est bien simple va avec tout!!!!
Dans un merveilleux coton écru fin et très agréable à porter.
Elle est à retrouver dans la boutique ici.

Et pour ce qui est du patron, facile à faire et pas trop gourmand en tissu.
Que demande le peuple!!!
Préférez un tissu qui a un peu de tenue pour réaliser ce modèle, Liberty, coton, lin mais rien de trop épais ou de trop fluide.


Le patron est à retrouver ici.
Le pas à pas est comme d'habitude disponible là.


Je vous embrasse!!!!

jeudi 8 juin 2017

Mrs Higgins


Quand nous étions enfants, mes soeurs et moi passions tous les étés 15 jours en Irlande avec mes parents afin que notre père puisse d'adonner à sa passion, la pêche au saumon.

Chaque année nous louions le même petit cottage typiquement irlandais tenu par une dame nommée Mrs Higgins.

Mrs Higgins, ne faisait pas bien la cuisine, elle n'était pas jolie et avait du poil au menton et je crois même qu'elle était un peu bossue.

Mes soeurs et moi parlions peu avec elle vu notre niveau d'anglais, mais si elle n'avait pas été là, l'endroit aurait perdu de son âme.

En voyant ce tissu très british avec ses médaillons et ses petites roses, j'ai tout de suite repensé à l'Irlande, à nos promenades le long de la rivières, à nos jeux dans les rhododendrons, à l'odeur du fumoir qui transformait les saumons fraichement pêchés, aux framboises volées dans le potager et aux interminables parties de jeu des 7 familles.








Voilà donc la blouse Higgins, en hommage à cette dame qui rigolerait bien si elle savait que parfois je pense à elle et que j'ai cousu une blouse portant son nom.

Higgins est dans une merveille de coton léger et est donc extrêmement agréable à porter par temps chaud.
Elle est sans manches mais avec de grands volants aux épaules qui cassent un peu le côté sage du tissu et font un profil que j'adore.
Elle à une longue patte polo, de manière à pouvoir la portée ouverte ou fermée.



Pour toutes les infos sur Higgins, c'est ici que ça se passe.



J'espère qu'elle vous plaira.
Je vous embrasse.




dimanche 21 mai 2017

Silver




Après la blouse Nude que vous avez beaucoup aimée et qui est d'ailleurs presque Sold Out, la voici déclinée en argenté.

Merveille de voile coton et lurex qui je te l'accorde sur une peau un brin (c'est en euphémisme) plus bronzée prend tout son sens.

Excuse moi, mais je déteste les bancs solaires, j'ai l'impression que je vais mourir enfermée dans un sarcophage et que les anthropologues me retrouveront dans 1000 avec des lunettes bleues ridicules et intactes...

Donc merci de pardonner cette blanchitude, je vis dans le Nord, dois je le rappeler!!!









Pas trop de balabla sur ma vie, mon oeuvre ce soir, je savoure un couché de soleil au calme sur une terrasse propre, Cendrillon peut en attester...
Tu remarquera que la pauvre, à l'aire 2.0 a perdu ses haillons...



La blouse Silver est donc disponible ici à la commande comme d'habitude. 


Bonne semaine!!!!!



vendredi 19 mai 2017

Pivoine



Je ne suis pas très inspirée pour donner des noms à mes patrons ces temps-ci.
Celui-ci portera donc le nom de la fleur qui l'accompagne.

Vous avez été nombreuse à me réclamer le patron de la blouse Nude.
 Alors ce n'est pas exactement le même, mais on est vraiment pas très loin.
En réalité celui-ci est plus inspiré de cette blouse que j'ai faite pour Luce il y a quelques temps.

La version enfant devrait d'ailleurs arriver bientôt.









Pour les détails, on a du passepoil (Encore!!! Mais on est pas obligée après tout!!!) des fronces, un col arrondi et des manches courtes amples et super agréables.
Pas de difficulté majeures pour ce modèle, il est vraiment très agréable à coudre.

J'en profite pour faire un mea culpa par rapport a l'erreur que j'ai faite dans la mesure du col et du pied de col de la blouse Lilas, normalement j'ai prévenu tout le monde pour rectifier.
Encore toutes mes excuses!!!

Cette fois-ci pas de soucis.







Voilà, maintenant il ne manque plus que le soleil.

Vous pouvez retrouver le patron ici et un pas à pas est comme d'habitude disponible.

Bonne fin de semaine!!!





dimanche 14 mai 2017

Les matins qui chantent


Je ne sais pas chez vous, mais ici tous les matins ne se ressemblent pas.

Il y a les matins bénis, ou tout roule, chacun sait ce qu'il a a faire et le fait, chacun est aimable, et la journée peut commencer en toute quiétude.

Et puis il y a les matins qui chantent ou devrais je plutôt dire qui crient, voir qui gueulent...

Un exemple au hasard pris cette semaine.

Luce se réveille à 6h10 soit une heure trop tôt en pleine forme et a vraisemblablement comme première envie pour entamer sa journée de crapahuter dans notre lit en nous hurlant dessus.
Hurlements divers et variés qui vont de "J'ai faim à je dois faire pipi, papaaaaaaaaaaaa, mamannnnnnnnn, tu es embêtant, allez lève toi!!!!!" et j'en passe et des meilleurs.

Bref, Christophe se lève.
Je le bénis et me rendors.

Au moment ou je me lève, Nino arrive dans sa chambre l'air maussade.
Bonjour mon coeur, ça va?
NON!!!!!!
Moi aussi je t'aime mon chéri, qu'est ce qu'il se passe?
Papa m'a demandé de me changer et de mettre un t-shirt à la place de mon marcel.
Bon, ben si papa te l'a demandé, fais-le.
Oui, mais je n'ai pas envie...

A ce stade là, je lâche l'affaire et continue à me préparer tout en gardant un oeil sur l'ainé qui tourne autour de son armoire sans réussir à se décider.
Il est sur le point de redescendre sweat à capuche zippé jusqu'au cou quand je lui demande si il a changé de t-shirt.
Oui, oui me répond il...
Pas dupe je lui demande de me montrer et là bien entendu le dit marcel est toujours là.
Toujours calme je lui dis que je ne vois pas ou est le problème dans le fait de changer de t-shirt et que son père a raison, on est pas en plein été.

C'est là qu'il me regarde en disant que c'est sont seul haut blanc et qu'il a gym et qu'il a perdu son t-shirt de gym.

Il n'en fallait pas plus pour délivrer le dragon prisonnier en moi.
"Quewaaaaa!!!! Tu te fous de moi, ça fait trois fois depuis le début de l'année que je renouvèle l'intégralité de ce foutu sac de gym et tu as encore réussi à perdre un truc?
Non mais ça ne va pas la tête, de toute façon je m'en fous tu peux aller à la gym à poil, c'est ton problème et pas le miens, tu n'as cas faire attention à tes affaires, il est hors de question que je rachète le moindre élément sensé composer ce sac!!!!"

Maintenant tu changes de t-shirt sans râler comme ton père te l'a demandé et tu quittes mon périmètre visuel, merci.

Sur ce je descend légèrement excédée.

En bas c'est pugilat, Christophe tente désespérément d'habiller Luce qui refuse les vêtements qu'il lui propose.

Nino arrive, je lui dis de se grouiller, qu'on part dans 10 minutes et que si il part le ventre vide, ce sera son problème.

Il profite donc de ce beau climat de sérénité pour renverser 1 litre de lait sur lui et par terre en se servant ses céréales.

Je suis à deux doigts de me jeter dans le canal.

"Nino, tu montes te changer, Luce, arrête de crier et mets ta blouse, chéri j'arrive pour prendre le relai avec la naine mais je dois d'abord éponger le litre de lait par terre!!!!!"

Epongeage fait, je fonce sur Luce pour libérer Christophe et le combat de catch matinal cher à tout le monde c'est bien connu peut commencer.
Viens là que je te plaque sur le canapé pour réussir à enfiler ton pantalon et tes chaussettes.
Bim, je me prends un coup de genoux dans l'oeil, un chaussure valse de l'autre côté du salon, Luce hurle comme un goret et moi comme une possédée.

Nous somme en plein dans la mélodie du bonheur ou je ne m'y connais pas.

A l'heure prévue du départ tout le monde est prêt et tire la gueule, c'est merveilleux.

Les enfants largués à l'école, il est 8h30, je ressemble à un épouvantail hirsute et hagard et je n'ai qu'une envie, aller me recoucher.






Et sinon la petite dernière on en parle maintenant que je suis calmée?

Merveille intersidérale (rien que ça) de voile de coton dévoré nude.

Je l'ai voulue sans fioritures pour rendre hommage au tissu mais avec de jolis détails quand même.
Un col légèrement arrondi, des manches retroussées pour un beau maintient, des fonces partant du col pour un effet loose et une longue patte de boutonnage.

Ici je la porte avec un jean taille haute et des escarpins mais elle est parfaite ceinturée sur une jupe ample, avec un jean un peu large et des nu pieds, le soir ou le jour.

Bref, sans vouloir me lancer des fleurs, je la trouve vraiment chouette cette nouvelle blouse.
J'espère qu'elle vous plaira autant qu'à moi.








Elle est à retrouver dans la boutique ici.



Je vous embrasse!!!!!